Rechercher
  • Marie-Francine

TDAH et Solutions Naturelles

Dernière mise à jour : 17 nov.

Le TDAH ou le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité est un trouble neurodéveloppemental fréquemment observé chez 5 à 8% des enfants et environ 4% des adultes. Il est défini par des problèmes de concentration et d’attention et des difficultés à mener à terme des tâches complexes. Les sujets atteints du TDAH ont souvent du mal à rester en place et agissement souvent de façon impulsive. Jusqu’à ce jour, aucune méthode biomédicale fiable ne permet le dépistage. Seule une évaluation médicale complète permet un diagnostic. Certaines études relient le TDAH a un trouble neurologique accompagné d’une baisse de la dopamine et de la noradrénaline. La génétique influe grandement sur le développement du TDAH et il serait probablement de nature héréditaire.


CAUSES

Plusieurs études démontrent un lien entre l’intestin et le cerveau. Un système digestif en santé favorise une bonne digestion et l’assimilation des nutriments essentiels. Un intestin poreux nuit à l’absorption des nutriments et provoque de nombreuses carences en vitamines et minéraux qui peuvent affecter le système nerveux. De plus, la perméabilité de l’intestin fournit aux toxines et autres substances nocives un passage vers la circulation sanguine créant un effet néfaste sur le système immunitaire ce qui peut entraîner l’apparition de symptômes allergiques et de l’inflammation chronique autant au niveau de l’intestin que du cerveau. Plusieurs facteurs peuvent provoquer une perméabilité intestinale. La présence de métaux lourds, de parasites, de levures et d’intolérances alimentaires sont à considérer.

Certaines bactéries intestinales ont un possible lien sur l’activité du cerveau humain. Un déséquilibre au niveau de ces bactéries peut jouer un rôle chez les sujets atteints de TDAH. Aussi, la prise d’antibiotique déstabilise la flore intestinale. Elle détruit les bonnes bactéries et favorise la résistance des mauvaises bactéries. Ce déséquilibre permet la prolifération de levures et de parasites. Ces derniers libèrent des neurotoxines qui peuvent provoquer des troubles du système nerveux tel que l’irritabilité et de l’hyperactivité.

Certaines recherches suggèrent un lien entre le TDAH et un déséquilibre glycémique. Un débalancement du taux de sucre nuit au bon fonctionnement du cerveau. Une baisse de la glycémie (en dessous de 4 nmol/L) entraîne plusieurs effets secondaires tels que de l’irritabilité de l’agressivité et un manque de concentration. Plusieurs sujets atteints de TDAH sont aussi affectés par un déséquilibre au niveau de la glycémie.


APPROCHES NATURELLES

En premier lieu, il est essentiel de vérifier s’il y a présence d’intolérances alimentaires. Après avoir retiré les aliments problématiques de l’alimentation, il faut rétablir l’intégrité intestinale. Un supplément de L-glutamine est souvent suggéré. Ensuite, rééquilibrer les bonnes bactéries de l’intestin à l’aide d’un supplément de probiotiques. Certains suppléments tels que le magnésium, les omega-3 et les vitamines du complexe B peuvent aider à tonifier le système nerveux. Les aliments contenant du sucre raffiné ou des additifs alimentaires sont à éviter ainsi que les aliments à index glycémique élevé.


TDA\ TDAH traitement : le neurofeedback, recommandable ou pas ?

Alors, le neurofeedback est-il intéressant ? Est-ce que votre enfant avec trouble de l'attention et hyperactif pourrait en avoir besoin ? Plusieurs spécialistes intervenant dans la prise en charge du TDA et TDAH le recommandent vivement, tant les résultats sur le long terme sont impressionnants !

Et il semblerait que cette technique n’offre que des avantages :

  • 100% naturel, elle ne provoque aucun effets secondaires indésirables ;

  • 100% simples, les séances ne nécessitent pas d’efforts particuliers ;

  • Efficaces, après plusieurs séances, les améliorations sont notables et durables.

Selon la nature, la gravité et le nombre de symptômes à traiter, le nombre de séances peut aller de dix à 20 séances.


1 vue0 commentaire