Rechercher
  • Marie-Francine

Renforcer son Système Immunitaire -Acceptons de nous arrêter

Mis à jour : mars 21



Comment Renforcer le Système Immunitaire pour éviter le coronavirus et les symptômes de grippes.

Bonjour à tous, je partage avec vous en ce temps de défi plusieurs gestes simples concrets que nous pouvons faire pour renforcer le corps, augmenter votre système immunitaire et éviter de contracter le corona virus.


Il est important de développer de bonnes habitudes alimentaires avec bon nutriment et opter pour une alimentation alcaline anti-inflammatoire plutôt qu’acide étant donné que la maladie ne peut absolument pas s’installer dans un corps qui est alcalin.


Liste des aliments à éviter qui sont acides et inflammatoires


- Évitez les aliments industriels, transformés contenant des produits chimiques. ... - Éviter les céréales de blé, son, épeautre, avoine, etc… qui contiennent tous du gluten qui est une cause des troubles inflammatoires - Buvez beaucoup d'eau, des infusions à profusion tel : infusions avec eau citronné, curcuma, cannelle, poivre de cayenne, poivre ... - Éviter les farines, les pâtes et les aliments contenant du sucre - Éviter les produits laitiers, lait, œuf, fromage, café, thé noir, boissons alcoolisés, sodas - Diminuez les protéines animales, viandes rouges. ...

-Éviter les pollutions environnementales, produits chimiques, surexposition aux zones wi-fi, gérer le temps passé au cellulaire, ....


Liste des aliments recommandés qui sont anti-acides et anti- inflammatoires :


- Buvez des infusions à profusion tel : infusions avec eau citronné, curcuma, cannelle, fenouil, poivre de cayenne, poivre ... aussi le bicarbonate de soude (baking soda, la petite vache) 1 c. à thé de soda dans un verre d'eau tous les jours est excellent pour diminuer l'acidité. - Consommez des légumes crus, broccoli, choux-fleurs, bette à carde, chou kale, carottes, etc... - Oxygéner votre corps, passer du temps dans la nature, marche, contemplation, prendre de bonnes respirations. - Pratiquer des activités extérieures, comme du sport


Autres recommandations


Prendre suppléments vitaminiques, anti-oxydant comme vitamine C, E, Sélénium, Zinc et Vitamine D.

On peut aussi prendre du chlorophylle, charbon activé pour diminuer l’acidité, augmenter la vitalité et libérer les toxines

- Laver les mains fréquemment - Éviter le contact avec les mains, poignée de mains et de se toucher les yeux, la bouche, le nez et embrassade - Éviter de se retrouver dans des espaces publics qui sont restreintes avec beaucoup de gens

-Éviter la pollution des technologies sans fils et environnement wi-fi et bien gérer le temps passer au cellulaire, tablette, etc.. ( voir L'arc-en-ciel invisible - Une histoire de l'électricité et de la vie  par Arthur Firstenberg et vidéo de dr. Thomas Cowan)

-Profiter de ce temps de distanciation pour faire ce que vous aimé faire et développer votre créativité


Pour en revenir à notre titre « acceptons de nous arrêter », essayons d’accepter du fond du cœur que rien n’est hasard.

Le virus a forcé le monde à s’arrêter, il réduit la pollution atmosphérique dans de nombreuses nations. En Chine, des enfants découvrent enfin ce qu’est un « ciel bleu ».

Il nous arrête dans notre frénésie de consommation et de possessions censées nous apporter le bonheur.

Cet arrêt sur image nous permet de nous recentrer sur nos vraies valeurs :

Le silence, l’immobilité, la méditation ; La musique, tous ces disques que nous possédons et n’écoutons jamais, ou cette guitare que l’on a laissée prendre la poussière ; L’expression, le sourire et l’attention de nos enfants et de nos compagnons ; Les câlins à la maison ; La contemplation du ciel ; Notre silence intérieur ou, au contraire, notre agitation mentale, dont nous sommes parfois conscients sans parvenir à la juguler ; Pouvoir s’évader sans bouger de chez soi (pourquoi cette frénésie de voyages au bout du monde, cet exotisme où nous transportons nos peurs et nos angoisses ?).

Restons chez nous avec la joie de redécouvrir notre cadre de vie, de le contempler, de contempler la vue de notre fenêtre : le soleil qui se lève, la nature qui s’éveille et, en ce moment, les premiers chants d’oiseaux.

Laissons de côté nos écrans de smartphones et d’ordinateurs, qui ne comblent en rien nos vides intérieurs.

Il est maintenant avéré que les ondes électromagnétiques Wifi produites par les réseaux 4G et 5G, ont une influence négative sur tous les organismes vivants. Je vous invite à réfléchir sur le fait que l’épidémie de Covid-19 a émergé dans la ville chinoise de Wuhan[1], qui serait la première région au monde connectée en réseau 5G, dont la puissance est sans commune mesure avec ce que nous connaissons. Un article du Financial Times rappelle : « La Suisse, l’un des leaders mondiaux dans le déploiement de la technologie mobile 5G, a imposé un moratoire sur l’utilisation de son nouveau réseau en raison de problèmes de santé. Une lettre envoyée fin janvier par l’Agence Suisse pour l’Environnement aux gouvernements cantonaux du pays, a désormais mis en arrêt la construction de toutes les nouvelles antennes 5G ». Voilà qui donne à réfléchir…


Ne rien faire…

Ne nous sentons pas coupables de ne rien faire : lorsque nous ne faisons rien, nous sommes avec nous-même.

Ne rien faire n’est absolument pas un acte de paresse. C’est stopper cette obsession que nous avons tous de devoir réussir quelque chose, s’agiter ou s’occuper. Même sans parler de méditation, rêvasser n’est absolument pas inutile pour la santé du corps et du cerveau. Et si vous souhaitez commencer à pratiquer la méditation, voici ce que je vous conseille : asseyez-vous sur une chaise, le dos droit, les pieds bien à plat, la tête droite dans le prolongement du corps, les épaules tombantes, le regard posé devant vous mais non fixé sur un point précis, ou les yeux fermés. Puis, laissez passer les pensées comme les nuages glissent et disparaissent dans le ciel, en essayant simplement de ne vous fixer sur aucune d’entre elles. Ne cherchez surtout pas à les bloquer. Abandonnez-vous dans cette posture qui se suffit à elle-même. Soyez là, juste là, ici et maintenant, tel que vous êtes et en vous acceptant ainsi.

Les Néerlandais nomment ce concept le « Niksen », ce qui signifie tout simplement « rien ».


Prenez la situation comme un cadeau

Certes, nous sommes confinés chez nous. Mais cette situation nous ouvre des portes que nous n’aurions jamais ouvertes sans cela. Surtout en cette période de fin d’hiver, cette pause acceptée pourrait être le meilleur moyen de recharger nos énergies et de réfléchir au sens et à l’orientation de notre vie.

Prenez le temps de faire quelques mouvements de gymnastique chaque jour, pourquoi pas les Cinq Tibétains[2], ou encore quelques enchaînements de qi gong. Si vous avez la possibilité de courir autour de chez vous, ne vous en privez pas, à condition de bien garder sur vous votre « attestation de déplacement dérogatoire », et de ne pas vous éloigner de votre quartier. Vous serez comme un navigateur solitaire qui, une fois branché son pilote automatique, n’a d’autres émerveillements que de regarder l’horizon.

Si nous sommes bien installés dans notre chez nous, ayons une pensée pour ceux qui n’ont ni notre confort, ni notre aisance matérielle. Pensons à celles et ceux pour qui le confinement est une véritable épreuve psychologique et pour laquelle, dans l’état actuel, personne ne leur viendra en aide. Prenons des nouvelles de nos voisins en leur demandant si nous pouvons les aider. Prenons des nouvelles de nos proches, famille et amis.


Une conscience collective

Il est temps de comprendre que nous, humains, avec cette fragilité que nous semblons découvrir, nous sommes en train de faire disparaître de notre Terre un grand nombre d’espèces végétales et animales, dont nous avons absolument besoin pour continuer à vivre. Prenons la situation actuelle non comme une punition, mais comme une chance ou une ouverture vers l’avenir.

Si j’avais un souhait à formuler, ce serait d’abord, une fois la crise passée, de ne pas recommencer comme avant, de mieux pratiquer la fraternité, la solidarité et le respect entre humains, mais aussi envers toutes les espèces vivantes.

Acceptons de croire que ce n’est pas seulement notre corps, nos poumons, qui risquent d’être affectés, mais notre cœur au sens le plus large du terme.

Voilà, chère amie, cher ami, ce que mon cœur avait envie de vous confier aujourd’hui avec amour et reconnaissance.


Prenez soin de vous,


Que la Présence Bien-Aimé soit avec vous tous et vous protège!



7 vues

Copyright © 2017-  All rights reserved. **Copyright © touts droits réservés. 2017 - Toutes reproductions partielles ou totales de ce site est strictement interdite et peut occasionner des poursuites judiciaires. ****Les conseils prodigués sur ce site ont pour but de donner les meilleures conditions à chacun pour favoriser les bonnes conditions propices à l'émergence d'un état de santé optimal N"B: le site NeuroSantePlus ne remplace en aucune façon une consultation médicale ou les conseils de tout autre professionnel de santé.Seul votre médecin généraliste ou spécialiste est habilité à l’établissement d’un diagnostic médical et à l’établissement du traitement adapté qui en découle.