Rechercher
  • Marie-Francine

La Pollution Environnementale et ses implications en ce qui a trait à la Santé

Mis à jour : 28 mars 2019

La Neuroscience et de longues études....

Les neurotransmetteurs- Les spécialistes ont identifié quatre neurotransmetteurs dominants qui régulent la manière dont le cerveau utilise l’énergie (ou électricité) produite par le cerveau: La dopamine qui donne à tout le corps la puissance nécessaire à son fonctionnement et stimule le métabolisme. L’acétylcholine qui contrôle la vitesse à laquelle l’énergie est utilisée par l’organisme (l'Alzheimer" est associée à un manque d'acétylcholine dans certaines régions du cerveau.), Le gamma-aminobutyrique (ou GABA) est responsable du rythme de fonctionnement du cerveau. La sérotonine qui synchronise le fonctionnement global de tous les autres neurotransmetteurs et s’assure que l’énergie circule de manière optimale (par vagues) dans tout le corps et a un rôle important dans le sommeil parce qu’elle sert à fabriquer la mélatonine qui régule de notre horloge biologique, parfois surnommée l’hormone du sommeil, sécrétée par une glande dans le cerveau, l’épiphyse (ou glande pinéale ) et essentiel au bon sommeil.

Toutes ces fonctions sont gérés de manière naturelle par le cerveau sans que nous n'ayons rien à faire (95% inconscient) C'est cet équilibre naturel que le neurofeedback permet de rétablir- la neuroplasticité.


En effet, même si vous ne le ressentez pas toujours physiquement, sachez que toutes les pollutions environnementales, pesticides, herbicides, les aliments modifiés génétiquements, hormones dans les viandes, pollutions de l'air, de l'eau affecte le corps et affaiblissent son rendement. Ceci inclus la pollution des champs électriques et électromagnétiques qui ne sont pas naturels . Par exemple le Wifi (au bureau comme à domicile) vous expose à ces principaux effets biologiques :  elle affaiblit nos systèmes de défenses naturelles , par exemple en ouvrant la barrière hémato-encéphalique qui protège notre cerveau ou en excitant les agents pathogènes, ce qui les conduit à se développer plus vite. Il peut affecter et déréguler le système central nerveux, périphérique, système immunitaire, fonctions cognitives, la perturbation de production de la mélatonine et de l'acétylcholine (mémoire, concentration, humeur)...  Si vos cellules contiennent des métaux, ces derniers vont attirer et accroître les fréquences électriques comme un paratonnerre, ce qui vous rendra plus susceptible de développer des symptômes de HSEM. Bref, plus votre corps contient de métaux lourds, plus vous aurez de problèmes [de santé] électriques.

voir plusieurs études scientifiques au sujet de la pollution des ondes- 

https://electrosensibilitequebec.com/recherchesansfilsante/ , aussi http://www.cqlpe.ca/pdf/RisquesSante.pdf

Des études démontrent entre autre, que l’adrénaline et noradrénaline augmentent de façon significatives lors d’exposition prolongé au technologies ''intelligentes'' sans fils, wi-fi, tour cellulaire… et déstabilise la biochimie naturelle du cerveau étant donné qu'elle diminue significativement le taux de production de la dopamine qui nous est nécessaire au bon fonctionnement. 

La dopamine est un neurotransmetteur clé du cerveau qui joue sur la motivation, la productivité et la concentration. Elle nous permet de mieux planifier et de résister aux impulsions qui pourraient entraver la réussite de nos objectifs. Un bas niveau de dopamine peut mener à un manque de motivation, à de la fatigue, à des comportements addictifs (drogues, alcool, tabac), des changements d’humeur et des pertes de mémoire.

Voici un aperçu de certaines fonctions du cerveau (95% inconscient) qui lorsque ''débalancé ''occasionne des symptômes et troubles de la santé: 

Le système nerveux sympathique est l'une des trois composantes du système nerveux autonome, gérant l'activité des organes viscéraux et les fonctions automatiques de l'organisme, comme la respiration ou le battement du cœur. Le système nerveux sympathique intervient dans bon nombre d'activités physiologiques inconscientes à travers deux neuromédiateurs de la famille des catécholamines : l'adrénaline, mais surtout la noradrénaline

La noradrénaline est le neurotransmetteur du système nerveux sympathique. Elle fait partie de la famille des catécholamines, des composés fabriqués à partir de l'acide aminé tyrosine. Elle constitue l'un des précurseurs de l'adrénaline., souvent utile en cas de stress ou d'effort physique intense. Elle favorise ainsi l'excitation, la vigilance, l'apprentissage, la concentration, le sommeil....Le dérèglement chronique du système catécholamine a une grande importance pour la santé et est bien connu pour nuire à la santé humaine sur le long terme.


La libération excessive de noradrénaline  entraîne de nombreux changements physiologiques : augmentation du rythme cardiaquedilatation de la pupille, ralentissement des mouvements intestinaux, etc. Dans le système nerveux, la noradranéline joue un rôle dans les émotions, le sommeil, l'attention et l'apprentissage. Elle est impliquée dans des troubles de l'humeur et l'anxiété, la dépression, troubles musculaires, etc. ...

Le syndrome de fatigue chronique et la fibromyalgie sont de plus en plus répandus....Des régions cruciales du cerveau liées à l’étude, la mémoire, Alzheimer, sont impactées par les micro-ondes (Wi-Fi)

Des régions importantes du cerveau nécessaires pour l'étude, la mémoire et d'autres fonctions cérébrales chez les mammifères -- y compris l'hippocampe, le cervelet et le lobe frontal --  ont été impactées par des rayonnements micro-ondes pour des niveaux d'exposition en dessous des directives de sécurité de l'ICNIRP (Commission Internationale sur la Protection contre les Radiations Non ionisantes).

Une étude scientifique grecque a démontré des changements importants de protéines dans le cerveau d'animaux après exposition de l'organisme entier à des CEM micro-ondes, semblables au type de rayonnement micro-onde émis par des téléphones portables (GSM), des téléphones domestiques sans fil (DECT), du WiFi et d'autres transmissions informatiques sans fil. Un total de 143 protéines cérébrales ont été impactées par les rayonnements micro-ondes pour une durée de 8 mois, apportant une nouvelle preuve d'une relation potentielle entre l'utilisation quotidienne du téléphone portable, des émetteurs sans fil et des équipements informatiques sans fil, et des symptômes tels que : maux de tête, vertiges et troubles du sommeil, mémoire, de même que tumeurs, effets métaboliques et même Alzheimer..  Adamantia F. Fragopoulou, MSc., doctor. Depuis, plusieurs autres études ont été faites pour confirmer les effets néfastes sur la santé ( Dr. Magda Hava- Toronto)  https://magdahavas.com/    Je vous invite à voir cette vidéo avec études à l'appui (Live)- https://www.youtube.com/watch?v=fqMCjEs9oxE et  https://www.youtube.com/watch?v=hXzVhxPT17o

Malheureusement, une baisse des ondes émises n'est pas à l'ordre du jour des intérêts commerciaux pour l'instant étant donné qu'il est un ''business'' extrêmement rentable au dépit de la santé de tous.


Un environnement saturé d'ondes- La science la plus récente relative aux cellulaires et au cancer et autres troubles de la santé

La preuve plus récente et la plus indiscutable provient du National Toxicology Program (NTP) américain, chapeauté par l’Institut national de la santé. La recherche s’appelle « NTP Toxicology and Carcinogenicity Cell Phone Radiation Study », elle a duré 10 ans et coûté 25 millions de dollars. Celle-ci a révélé de façon concluante que les radiations micro-ondes des téléphones cellulaires ont des conséquences nocives. (124, 125) voir https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/un-futur-sans-fil-5g.html

Beaucoup mettent en place une hygiène de vie physique, alimentaire et/ou spirituelle mais que faisons nous pour notre système cérébral ? Bien peu ! Or nous disposons d’un merveilleux organe qu’est notre cerveau qui est la tour de contrôle central de notre organisme, qui pilote et impacte tous les systèmes de notre corps (95% inconscient)  alors il important d’en prendre soin, de l’entretenir, le protéger et optimiser son fonctionnement pour qu’il nous apporte un bien être durable.

​​

Le système nerveux sympathique permet au corps de se tenir en alerte; il influe sur le système cardiovasculaire.  Au niveau digestif, il ralentit les contractions musculaires des intestins, favorise la libération de glucose par le foie, provoque l'augmentation du diamètre des bronches...

Devons-nous nous protéger des écrans d'ordinateurs et de télévision? 

Se pourrait-il que l'écran cathodique soit l'un des grands responsables des maux de notre civilisation moderne? 

Fatigues inexplicables de l'adulte, troubles neuro-psychologiques, absentéisme accru en entreprise, chutes de productivité au travail, diminution des capacités de concentration et de mémorisation, agressivité et retards scolaires chez les enfants, augmentation des cas de dyslexie, baisse de la spermatogenèse, affaiblissement du système immunitaire, cancer...

Médecins, scientifiques, politiciens, enseignants et parents s'inquiètent aujourd'hui du rôle majeur joué par les écrans cathodiques dans notre environnement quotidien, tout particulièrement à l'égard des enfants. 

Nous vivons à l'ère des satellites, des téléphones portatifs et des réseaux de cables où l'ordinateur est roi. 

Malgré la popularité toujours croissante de l'Internet, de plus en plus accessible par de plus en plus de couches de la population, et malgré les risques corollaires des écrans à tubes cathodiques reconnus par les scientifiques, le fait qu'ils puissent être la source d'effets nocifs pour la santé n'est que rarement mentionné, et le plus souvent simplement ignoré. 

Il vous faut savoir que : 

1Les radiations électromagnétiques pulsées (REMP) des tubes cathodiques traversent absolument tout: parois, plomb, corps humain, filtres d'écran, etc. 

2. Un écran cathodique irradie jusqu'à 8 fois sa diagonale, plus fortement dans un cône de 110° devant et derrière l'écran. Cela signifie que si vous faites face à votre propre ordinateur et que celui d'un de vos collègues est placé directement derrière vous, vous êtes irradié des deux côtés. 

3. Un écran allumé et ensuite éteint peut irradier encore pendant plusieurs heures, même si l'on retire la prise de courant. 

4. De ce fait, il est fortement recommandé de ne pas placer un écran non protégé dans une chambre à coucher, une chambre d'enfant, un lieu de travail, un véhicule, derrière une paroi où se trouve un lit ou un bureau, un lieu de séjour, une chambre d'hôpital, etc.

5. Dans tous les cas ci-dessus, la meilleure solution à tous égards (santé et économie) est de vous protéger en limitant votre temps passé aux écrans (ordinateur et télévision) à votre domicile ou au bureau. et de les fermer lorsque pas besoin. Aussi éviter que la position de votre tête de lit soit au mur du compteur intelligent et /ou d'un panneau électrique ou juste au-dessus d'un panneau électrique étant donné le rayonnement du champs électrique.

Impact sur nos cellules 

Chez les personnes adultes qui passent plus de quatre heures par jour en présence rapprochée d'un écran vidéo non-protégé, une série de troubles est régulièrement constatés. Ils peuvent se résumer par: stress, maux de tête, nervosité, agressivité, sommeil perturbé, fatigue oculaire, troubles de la vue, lassitude générale inexplicable, diminution de la productivité et de la résistance immunitaire naturelle, baisse de la libido, perturbation du cycle menstruel de la femme, risque de fausses couches, troubles endocriniens, baisse de la réussite scolaire, de la concentration et de la mémorisation chez l'enfant impubère dès la 40e minute d'exposition, etc. 

Plus inquiétant encore: l'exposition aux REMP semble être l'une des causes de l'altération de la spermatogenèse. Sur des rats impubères, il a été démontré qu'après exposition aux radiations d'écrans cathodiques, leur développement neuro-endocrinien était fortement affecté, que beaucoup d'adultes étaient stériles. 

Les preuves scientifiques 

En 1984, les professeurs Johansson et Aronsson (Suède) ont démontré qu'après 4 heures passées devant un écran allumé, la courbe normale d'excrétion d'adrénaline (hormone de stress) s'inverse chez l'humain adulte. Tout se passe comme si le corps retient son adrénaline pour tenter de faire face à l'agression des REMP. Ces chercheurs ont donc découvert que l'utilisateur d'écran est placé “sous stress” dès la moitié de la journée, sans compter les dérèglements hormonaux découlant de la saturation d'adrénaline. Ces travaux avaient été publiés par l'Organization Mondiale de la Santé (OMS) en 1987 déjà. 

En août 1998, un groupe de chercheurs à l'Institut National de l'Environnement et de la Santé (NIEH en anglais, USA) étudia les effets sur la santé des champs électromagnétiques à très basses fréquences (PEMR ELF/VLF 50/60 Hz) sur demande du Congrès américain. Leur conclusion est qu'il s'agissait là d'une cause possible d'effets cancérigènes sur les êtres humains. 


Voici ce que disait dans une entrevue en l’an 2000 le Dr Robert Becker, qui fut deux fois candidat au prix Nobel de médecine: « Je n’ai aucun doute dans mon esprit que présentement la forme de pollution la plus répandue dans l’environnement terrestre est la prolifération des champs électromagnétiques. »La prémisse de base est bien simple : le corps humain est avant tout électromagnétique. https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/electrosensibilite-comment-se-desintoxiquer.html

Si vous me demandez quel est le problème le plus grave que l’homme ait créé, je vous répondrai qu’en premier c’est l’électro pollution, suivi des produits chimiques et des métaux lourds.Dr Robert Becker,

Le corps possède cent trillions de cellules qui ont une fréquence électromagnétique. Lorsque cette fréquence est anormale, la cellule peut muter et se développer en cancer, ou, si vous êtes chanceux, la cellule deviendra un kyste, ou entraînera une maladie cardiovasculaire ou une maladie mentale. Voici une explication plus simple : quand on regarde des cellules en santé au microscope, on voit des cellules dodues et rondes, qui tournent dans le sens des aiguilles d’une montre, symphoniquement au rythme des océans, de la rotation de la terre, etc. Tout a une connectivité électromagnétique.


Votre corps peut tolérer un peu d’interférence électromagnétique, mais quand elle est constante,  que le système immunitaire est considérablement affaiblie, les cellules se mettent à mourir ou à muter ou à ne plus régénérer vos os, vos tissus et vos organes. Si vous me demandez quel est le problème le plus grave que l’homme ait créé, je vous répondrai qu’en premier c’est l’électropollution, suivi des produits chimiques et des métaux lourds.

Dans son excellent ouvrage, le Docteur Gégard Dieuzaide considère que les statistiques sont honteusement faussées. "Selon moi, les troubles de l'électrosensibilité ne touchent pas 5 ou 20% de la population. Mais ce sont au moins 60 à 70% des personnes qui sont concernées, monde médical inclus. C'est à dire tout le monde, à un moment ou à un autre. Nous sommes tous intolérants aux ondes, un peu, beaucoup, passionnément ou à a folie."  La fibromyalgie serait également selon lui une maladie de l'électrosensibilité.

Il développe la thèse, rigoureuse, que tout objet peut être électromagnétiquement incompatible et que l'électrosensibilité vient souvent de l'effet vibratoire de l'un ou l'autre de ces "amplificateurs" d'ondes. "Notre corps fonctionne comme un récepteur radio qui peut "grésiller" lorsque les ondes qu'il reçoit sont incohérentes avec son propre système oscillatoire"

Les ondes artificielles perturbent toujours insidieusement la biologie des organismes exposés! 

Tant que le système immunitaire fait son travail, les effets ne seront pas perceptibles (au contraire des effets thermiques qui le sont dès le départ) mais dès que le terrain est affaibli au-delà d'un certain point, alors une électro sensibilité risque d'apparaître, d'abord faible puis de plus en plus conséquente si rien n'est fait pour y remédier.

Des experts parlent également à leurs propos d'effets de seuil: les symptômes se déclenchent un jour face à la dose de trop, généralement liée à un nouveau dispositif dans l'environnement: antenne-relais en face de chez soi, compteur linky, changement de norme de la téléphonie mobile (passage de la 3G à la 4G), nouveau bureau à côté d'un émetteur d'ondes intense, etc.

Une électro sensibilité peut également se déclarer chez des personnes travaillant dans des environnements saturés d'ondes: l'avion, le TGV, les transports publics, sans parler des électriciens ou des techniciens des radars militaires ou civils. Au bout d'un moment, l'organisme n'en peut plus et craque. http://www.lemieuxetre.ch/ondes/frame_ondes_histoires_electrosensibilite.htm

Selon plusieurs recherches, la gaine myéline serait possiblement détérioré lors de trop grandes expositions répétées aux champs électriques/ électromagnétiques, micro-ondes,...

La myéline est une membrane grasse essentielle qui isole chaque nerf du cerveau et de la moelle épinière comme une gaine plastifiée entoure un fil électrique. C’est cette enveloppe protectrice qui assure la conduite normale des messages nerveux d’une partie du corps à une autre. La conduction rapide des influx nerveux le long des faisceaux nerveux est essentielle à la plupart des fonctions motrices, sensorielles et intégratives du système nerveux central (cerveau, cervelet et moelle) et périphérique (nerfs).La sclérose en plaques (SEP) est une affection démyélinisante auto-immune et inflammatoire du système nerveux central et l'exposition aux fréquences artificiels (sans fils)  affectent son bon bon fonctionnement et amplifie l'inflammation. De plus en plus, chaque année, des milliers d’enfants ou de jeunes adultes sont victimes de maladies de la myéline, soit de maladies comme les leucodystrophies, soit de maladies comme la sclérose en plaques qui attaque la membrane. 

Au Québec, à cause de la popularité du chauffage électrique, nos niveaux d’exposition aux champs magnétiques sont parmi les plus élevés au monde. De plus, nous avons les taux d’incidence de cancers liés aux champs magnétiques (du cerveau, du sang, du sein et infantiles) les plus élevés au pays. Or, le taux d’électrosensibilité semble aussi augmenter chez nous avec la prolifération des appareils sans fil, y compris les nouveaux compteurs « intelligents » d’Hydro-Québec qui émettent des radiofréquences, mais on nous répond que les réactions sont sans doute psychosomatiques, alors que les preuves sont évidentes et démontrer ( plus de 6,000 études confirment la nocivité) !

Les personnes ayant perdu leur tolérance aux polluants ont tout intérêt à les éviter et à se désintoxiquer plutôt que de prendre des médicaments, selon le Dr Roy Fox. Ancien directeur médical du Nova Scotia Environmental Health Centre, celui-ci présentait une conférence sur l’électrohypersensibilité à la foire Projet ÉCOSPHÈRE à  Montréal,

De plus, le Dr Roy Fox affirme que la prise de médicaments neuroactifs constitue un dernier recours qui comporte des risques pour les personnes intolérantes aux produits chimiques et aux champs électromagnétiques.Bon nombre de patients hypersensibles tolèrent mal les médicaments, notamment les antidépresseurs et anxiolytiques. Les effets secondaires sont plus fréquents. Je ne connais pas d’études qui démontrent les avantages de ces médicaments dans une telle situation.

Un mal croissant Les intolérances acquises aux produits chimiques et aux champs électromagnétiques ont des caractéristiques semblables à celles de d’autres conditions qui sont surtout causées pas des agressions environnementales sur le système nerveux, précisait le Dr Fox lors de notre entrevue. Il y a 9 ans passé, en 2010, on estimait que 5 % des Canadiens souffraient de sensibilité chimique, de fatigue chronique et/ou de fibromyalgie, et plusieurs étaient trop malades pour travailler à temps plein, selon une étude cosignée par le Dr Lynn Marshall, professeur de médecine familiale à l’Université de Toronto et présidente de l’Environmental Health Institute of Canada. (En 2007, Statistiques Canada révélait que 3 % des Canadiens avaient reçu un diagnostic médical d’hypersensibilité environnementale ou à de multiples produits chimiques.)

N.B: Plusieurs penseront que nous sommes contre la technologie. Je tiens à rassurer tout le monde, ce n’est pas le cas. Les technologies modernes ont leur place. Mais pas aux dépens de la santé publique. Nous sommes pour des technologies saines et sécuritaires. Nous sommes aussi pour une société inclusive qui promet un rempart sécuritaire à ceux qui en ont besoin.Nous pouvons éliminer les symptômes d’électrosensibilité chez 60 % des gens et les réduire de façon importante chez l’autre 40 %. Et que la chose la plus importante est d’éviter de vous exposer le plus possible aux CEM et de mettre votre maison à la terre, ce qui ne coûte pas cher. Enfin, il existe certains dispositifs de protection efficaces qui permettront l’émergence d’organismes et d’entreprises dans ce domaine au cours des dix, vingt prochaines années. Entretemps, il faut éviter l'exposition, sinon votre santé risque d'être hypothéqué. 

https://maisonsaine.ca/wp-content/uploads/2017/08/confe%CC%81r-hv-e%CC%81cosphe%CC%80re-13-aou%CC%82t-2017finale.pdf

http://www.weepinitiative.org/index.html


Espérant que cet article vous apporte une meilleure compréhension de la situation et vous permettent de faire des choix éclairés.

Merci de me lire

11 vues

Copyright © 2017-  All rights reserved. **Copyright © touts droits réservés. 2017 - Toutes reproductions partielles ou totales de ce site est strictement interdite et peut occasionner des poursuites judiciaires. ****Les conseils prodigués sur ce site ont pour but de donner les meilleures conditions à chacun pour favoriser les bonnes conditions propices à l'émergence d'un état de santé optimal N"B: le site NeuroSantePlus ne remplace en aucune façon une consultation médicale ou les conseils de tout autre professionnel de santé.Seul votre médecin généraliste ou spécialiste est habilité à l’établissement d’un diagnostic médical et à l’établissement du traitement adapté qui en découle.